Visibilité réduite en Espagne

le 16/06/2011 L'AGEFI Hebdo

Bruno de Laage (photo) est déterminé. « L’Espagne est un pays où Crédit Agricole a une importante banque de financement et d’investissement, des activités de banque privée et de gestion d’actifs. Aujourd’hui, nous pensons que le groupe, grâce à son modèle de banque universelle de proximité, a un avenir dans ce pays », certifie le directeur général délégué de Crédit Agricole SA (CASA) qui y dispose aussi d’une participation de près de 25 % dans Bankinter. Sur ce marché « compliqué car très régional, rappelle Joseph Florentin, associé d’Eurogroup Consulting, le modèle convient sans doute mieux aux mutualistes français » (qu’à d’autres types de groupes). La banque verte a ainsi un atout. Mais pour l’heure, c’est Crédit Mutuel-CIC qui marque des points. A l’automne dernier, Banco Popular lui a ouvert son capital à hauteur de 5 % après lui avoir permis de créer une plate-forme de 123 agences. « CASA n’a pas la même présence que le groupe Crédit Mutuel, résume Christophe Nijdma, analyste d’Alphavalue. Le fait est qu’il ne pourra pas monter au capital de Bankinter, notamment parce que celle-ci veut garder son indépendance. »

A lire aussi