UniCredit s’adapte à la situation

le 12/01/2012 L'AGEFI Hebdo

Son augmentation de capital fait partie intégrante du plan stratégique d’UniCredit, présenté avec les comptes du troisième trimestre, et répond aux exigences européennes de solvabilité à remplir d’ici à fin juin. Mais ses conditions montrent le peu de confiance du groupe dans la stabilité des marchés. Le prix de souscription est inférieur de 43 % au cours théorique (au 3 janvier), une fois détachés les DPS (droits préférentiels de souscription). Cela étant, la décote est neutre pour les actionnaires actuels. UniCredit a d’ailleurs annoncé que 24 % de l’offre était déjà souscrite le 5 janvier, la période de souscription courant du 9 au 27 : Allianz, Carimonte Holding, les fondations des caisses d’épargne de Turin et de Monte di Bologna e Ravenna, ainsi que l’administrateur Luigi Maramotti (président de Max Mara) se sont engagés à prendre 10,68 % des nouvelles actions émises. La Fondazione Cassa di Risparmio di Verona en achètera 3,51 %. D’autres manifestations d’intérêt pourraient représenter jusqu’à 10 % de la levée. Rien n’a été dit en revanche concernant le fonds libyen de la banque.

A lire aussi