Tractations

le 14/06/2012 L'AGEFI Hebdo

Comment tenir une promesse électorale, à savoir doubler le montant défiscalisé du plafond du Livret A en pompant de la ressource aux bilans des banques, sans déstabiliser un peu plus ces bilans déjà bien en manque de dépôts ; et par voie de conséquence compliquer le financement de l’économie ? Les tractations vont bon train, semble-t-il. Outre l’idée d’étaler dans le temps le doublement du plafond, une rumeur voudrait qu’en contrepartie, les dépôts du LDD (Livret de développement durable) restent en totalité dans les banques et soient canalisés vers le financement des PME. Un retour aux origines pour l’ex-Codevi en quelque sorte. Comme quoi faire et défaire, c’est toujours travailler.

A lire aussi