La tentation de l’iPad

le 22/09/2011 L'AGEFI Hebdo

C’est rien de dire qu’il y a peu, l’iPad était considéré avec un mépris amusé. La tablette d’Apple était juste bonne pour les particuliers, singulièrement les bobos et, éventuellement, le monde de l’entreprise borné aux groupes de communication. Les certitudes s’effondrent cependant comme des châteaux de sable à la marée montante. Dans son édition du 17 septembre, Le Parisien faisait ainsi état d’une sérieuse brèche opérée par la fameuse tablette au sein d’Axa France. 3.500 iPad y ont été commandés pour « les salariés nomades ». Selon le directeur informatique-distribution cité par le quotidien, « l’iPad 2 est très rapide à démarrer, on ne peut pas attendre trois minutes chez le client que le PC s’ouvre ! ». Gain de temps mais aussi gain d’image, est-il souligné, pour des « clients qui associent encore le monde de l’assurance au monde du papier ». Tout comme la pomme, la jouvence est une tentation irrésistible.

A lire aussi