L'avis de... Xavier Boissonnet, président de Kertios Consulting, cabinet de conseil en organisation et système d’information

« La solution ne devait pas nécessiter des coûts d’intégration trop élevés »

le 02/12/2010 L'AGEFI Hebdo

Dans quel contexte s’inscrivait le projet du Crédit Municipal de Paris (CMP) pour la mise en place de son outil de « reporting » ?

Sa demande ne présentait pas de défi technologique particulier, les volumes à traiter pour produire des états de reporting n’étaient pas si importants. La particularité du projet reposait plus sur une demande très pragmatique dans une enveloppe budgétaire réduite. Nous avons donc eu recours à la méthodologie du développement agile (implication très importante du client et grande réactivité du prestataire, NDLR).

Concrètement, comment s’est déroulé le projet ?

Comme pour un projet classique, nous avons cherché à bien comprendre la problématique dans son ensemble. Puis nous avons comparé entre elles les solutions peu chères, faciles à déployer, c’est-à dire ne nécessitant pas des coûts d’intégration trop élevés, et permettant de faire de la prospective comme de l’élaboration budgétaire ou de la prévision de refinancement d’un mois sur l’autre. C’est ainsi que nous avons retenu la solution Reportive, dont la version 9 prévue pour mars 2010 fournissait ce type de fonctionnalités. Auparavant, entre la fin de l’année 2009 et mars 2010, nous avons beaucoup échangé avec les équipes du CMP pour bien comprendre leurs besoins et développé des maquettes pour leur montrer, à chaque itération, des solutions concrètes, prenant en compte leurs remarques.

Pourquoi le CMP a-t-il fait appel à vous ?

Il y a quatre ans, nous avons réalisé la migration de leur application propriétaire de prêt sur gage en environnement SQL (technologie standard de bases de données relationnelles), plus ouvert et correspondant davantage à leur statut de PME que l’univers AS400 (architecture de serveurs d’application d’IBM) prévalant avant la migration.

A lire aussi