Société Générale, la sortie d’Egypte

le 20/12/2012 L'AGEFI Hebdo

Avance. Société Générale a vendu ses 77,17 % dans NSGB (National Société Générale Bank) en Egypte à la Qatar National Bank. L’opération va lui rapporter 2 milliards de dollars (1,53 milliard d'euros), une plus-value nette de 350 millions d'euros et 30 points de base de mieux en ratio core equity tier one sous Bâle III. Le groupe n’était a priori pas vendeur, malgré le contexte politique égyptien, de cette filiale riche en liquidités (73 % de ratio crédits sur dépôts) et rentable (57 millions d'euros de résultat net au 30 juin). Mais quand un acheteur se présente, il ne faut pas faire la fine bouche. Société Générale notamment a pu en faire l’expérience en Grèce où elle vient de finaliser la cession de Geniki à Piraeus Bank pour un million d'euros, mais après avoir consenti d’injecter 281 millions dans sa filiale sous forme d'avance convertie en capital et de souscrire des obligations Piraeus pour 163 millions d’euros.

A lire aussi