Société Générale ajuste son profil pour mi-2012

le 10/11/2011 L'AGEFI Hebdo

Rupture. Société Générale ne versera pas de dividende au titre de 2011, une première depuis sa privatisation. Le groupe compte générer seul les 2,1 milliards d’euros dont il estime avoir besoin (contre 3,3 milliards, selon l’Autorité bancaire européenne) pour atteindre le ratio Core Tier one de 9 % exigé mi-2012 (voir ci-contre). Il va continuer à réduire son bilan, comme annoncé en septembre. Avant la cession d’actifs non stratégiques, il a déjà diminué de 40 milliards d’euros ses besoins de liquidités au troisième trimestre, soit la moitié de l’effort prévu d’ici à 2013. Il a notamment abaissé de 40 milliards ses besoins en dollars, soit 80 % de son objectif. Par ailleurs, dans sa banque de financement et d’investissement, Société Générale a ajusté ses positions de marché et cédé 10 milliards d’euros d’actifs gérés en extinction entre le 1er

juillet et le 1er novembre, avec un faible impact sur son résultat. Les effets de la dépréciation des titres souverains grecs et les écarts d’acquisition des activités de crédit à la consommation ont été atténués par l’appréciation de la dette propre du groupe, mais Société Générale affiche un résultat net en baisse de 30 % sur un an (622 millions d’euros) malgré des revenus en hausse de 3 % (6,5 milliards d’euros).

A lire aussi