L'avis de... Jean-Sébastien Corbeels, vice-responsable d’activité au sein de l’entité moyens de paiement et monétique chez Stéria

« Le Sepa* incite les banques à améliorer leurs SI »

le 17/01/2013 L'AGEFI Hebdo

Quelle est la situation des banques et de leurs clients vis-à-vis des prélèvements Sepa ?

L’an dernier, toutes les banques françaises ont caressé l’idée de mettre à la disposition de leurs clients des services pour gérer les prélèvements et la migration vers le Sepa. Mais les entreprises n’étaient pas prêtes et les banques se sont alors concentrées sur la gestion en interne de leurs flux Sepa. Les banques se retrouvent dans une situation un peu particulière : c’est aux entreprises de gérer et d’archiver la preuve de la signature et du mandat, mais celles-ci ne sont pas prêtes et les banques, déchargées légalement de cette responsabilité, vont néanmoins devoir assurer la circulation des flux de prélèvement Sepa, sous peine de paralyser le système et de s’exposer à des pénalités.

Quelles sont alors les solutions technologiques proposées par les banques ?

Deux tendances se dégagent : une solution en mode intégré classique, ou le modèle Saas (Software as a Service, NDLR) reposant sur un éditeur tiers et dont les banques sont prescriptrices. C’est ce second modèle qui est privilégié car le mode intégré nécessite beaucoup de temps et des investissements. Ces solutions peuvent être proposées en marque blanche. Les systèmes d’information des banques relatifs à la gestion des prélèvements, robustes et très stables, n’ont pas souvent évolué depuis une vingtaine d’années, basés sur des langages dont les compétences sont désormais rares tels que le Cobol.

Y a-t-il un ROI pour ces projets Sepa ?

Pour réconcilier les flux de prélèvement, les banques vont devoir accéder à des référentiels et des données qu’elles ne maîtrisent plus, le créancier devant gérer les fameux mandats. Mais elles disposent d’une arme non négligeable, le commissionnement associé à la gestion des rejets et des impayés. En outre, la prise en compte du Sepa est une bonne occasion d’améliorer leurs systèmes d'information.

*Single Euro Payments Area.

A lire aussi