L’avis de… Dennis Sugrue, directeur, analyste crédit du secteur assurance chez Standard & Poor’s

« Scor va continuer à générer de solides bénéfices dans les deux ans à venir »

le 05/12/2013 L'AGEFI Hebdo

Pourquoi avoir relevé la perspective de la note de Scor?

Cette décision est liée à l’amélioration, de notre point de vue, de sa solvabilité ajustée des risques, ou adéquation de capital, suite à notre évaluation de son modèle interne. En outre, nous nous attendons à ce que Scor continue de générer de solides bénéfices au cours des deux prochaines années. Ces éléments nous conduisent à penser que le groupe est capable de maintenir une très forte adéquation de capital dans les années à venir.

Qu’apporte à Scor son acquisition de Generali US aux Etats-Unis?

Elle lui permet de renforcer sa position concurrentielle et d’équilibrer son portefeuille d’activités vers le segment de la réassurance-vie. Cependant, cette transaction comporte un certain nombre de risques d’intégration et d’exécution. Si Scor ne réussit pas à conserver cette place de leader aux Etats-Unis ou s’il ne parvient pas à renouveler la majorité des affaires nouvelles dont le groupe a fait l’acquisition, sa position concurrentielle pourrait alors s’affaiblir. Son incapacité à gérer avec succès ce risque d’exécution pourrait nous conduire à réviser la perspective du groupe

à « stable ».

Quels sont les prochains défis à relever ?

En réassurance-vie, nous observons une baisse des taux de cessions aux réassureurs. Scor va donc devoir trouver des domaines plus rentables pour déployer son capital, en ciblant soit d’autres secteurs d’activités soit de nouvelles régions pour compenser ce déclin. Dans la branche non-vie, alors que nous anticipons des tarifs au mieux stables, il y aura aussi un défi à relever pour redéployer du capital rentable dans cette activité. Dans un tel contexte, Scor devra en parallèle réussir à maintenir un appétit modéré pour le risque.

A lire aussi