Scor montre sa capacité à rebondir

le 16/01/2014 L'AGEFI Hebdo

Un changement de recommandation par JPMorgan, de « surpondérer » à « neutre », liée à la faiblesse de l'activité de réassurance, a pénalisé le cours de Scor, alors qu’en novembre dernier l’agence Standard & Poor’s avait passé la perspective attachée à la note de solidité du français (« A+ ») de « stable » à « positive », l’agence estimant que le réassureur pouvait augmenter ses bénéfices dans les deux ans à venir et consolider sa position aux Etats-Unis. L’acquisition de Generali USA Life Réassurance en octobre fait déjà de Scor le premier réassureur en assurance-vie aux Etats-Unis par volumes d'encours. Or, sur ce segment résistant, Scor pourrait prendre du poids en France en reprenant, selon l'Argus de l'assurance, la totalité de MutRé (dont il détient un tiers du capital), spécialisée dans la réassurance de mutuelles de personnes.

A lire aussi