Scor fait preuve d’une ambition mesurée à horizon 2016

le 12/09/2013 L'AGEFI Hebdo

Prudence. Avant de s’envoler pour Monte-Carlo aux traditionnels Rendez-vous de Septembre, la direction de Scor a dévoilé un plan stratégique marqué du sceau de la prudence. Couvrant la période 2013-2016, cette nouvelle feuille de route se fixe deux priorités : rentabilité et solvabilité. D’ici à 2016, le cinquième réassureur mondial vise un rendement des fonds propres de 1.000 points de base (10 %) au-dessus du taux sans risque à 3 mois et un ratio de solvabilité entre 185 % et 220 %. Scor n’en néglige pas pour autant sa croissance, même si celle-ci sera principalement organique. Le groupe table sur une progression de 7 % par an de ses revenus pour atteindre 13,3 milliards d’euros en 2016, soit deux fois sa taille de 2010. Bien loin cependant des 12,3 % de croissance annuelle réalisés entre 2010 et 2012. L’effort sera plus marqué en réassurance dommages, dont l’activité doit croître de 8,5 % par an pour afficher 6,2 milliards d’euros de revenus en 2016. En réassurance vie, le groupe souhaite atteindre 7,1 milliards d’euros de primes d’ici à trois ans, soit 6 % de croissance par an. Enfin, après s’être emparé de Transamerica Re en 2011 puis de Generali US cette année,

« nous n’envisageons pas d’acquisition à l’heure actuelle, a déclaré Denis Kessler, son PDG. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en aura pas dans les prochaines années ».

A lire aussi