Santé !

le 30/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Une sacrée brèche que cette idée qui permettra au chaland d’ouvrir un compte bancaire chez les débitants de tabac et marchands de journaux. Sans compter le côté festif qui permettra d’arroser l’opération rondement menée avec un verre de Côtes du Rhône, il n’y a plus de raison désormais de repousser l’horizon des possibles. Gageons au hasard que l’assurance-vie pourrait très bien tenir son rang au comptoir, encore que la consommation d’alcool est un rien contradictoire dans ce domaine, mais quelques produits financiers rangés juste à côté des Mars et des Bounty, pourquoi pas. Avec le Compte-Nickel qui ouvre dès le mois prochain une nouvelle voie, il ne faudra peut-être plus, en tout cas, évoquer le « débit » de tabac tant cette notion s’accorde mal avec l’idée de compte créditeur. Mais ce ne sont que des détails sémantiques à régler. Les communicants sont déjà au boulot. Levons le coude à leur santé.

A lire aussi