Santander en quête d’argent frais

le 03/11/2011 L'AGEFI Hebdo

Ardoise. La facture est salée pour la première banque espagnole. Selon l’Autorité bancaire européenne (EBA), Santander doit trouver 15 milliards d’euros d’ici à fin juin 2012 pour respecter le ratio de fonds propres durs de 9 % imposé par les dirigeants européens. L’ardoise pourrait toutefois être moins lourde si les obligations convertibles en actions sont reconnues comme du capital par Bruxelles. Ses besoins en fonds propres seraient alors de 6,5 milliards. La banque a affirmé pouvoir atteindre cet objectif sans augmentation de capital grâce à ses profits et à l’optimisation de ses actifs pondérés du risque. Cette annonce tombe mal alors que la banque a publié des résultats en demi-teinte. Si ses bénéfices ont progressé de 10 % au troisième trimestre, à 1,8 milliard d’euros, ils ressortent cependant en recul de 12,8 %, à 5,3 milliards, à fin septembre.

A lire aussi