Les résultats du semestre s’arrangent d’exceptions

le 13/09/2012 L'AGEFI Hebdo

Après mise en équivalence de sa quote-part du résultat de CNP Assurances, stable par rapport au premier semestre 2011 (100 millions d’euros), l’évolution du résultat net part de groupe de La Banque Postale (LBP) reflète ce semestre trois éléments non récurrents. D’une part, une provision en épargne logement qui a fait l’objet d’une reprise de 29 millions d’euros au premier semestre 2011 et d’une dotation de 33 millions sur celui de 2012. D’autre part, la quote-part reversée à LBP par l’Autorité de la concurrence suite à l’annulation de l’amende concernant les échanges d’images chèques par un jugement de la Cour d’appel de Paris (février 2012) qui représente 33 millions (l’Autorité de la concurrence a déposé un pourvoi en cassation). Enfin, un effet de base sur le coût du risque qui comprend 30 millions d’euros de provisions complémentaires sur la Grèce, contre 193 millions au premier semestre 2011. Hors ces éléments non récurrents, le résultat d’exploitation serait en progression de 1,3 %, tandis que le coefficient d’exploitation reste élevé, à 83,9 % (+0,3 point).

A lire aussi