Restructuré, Lloyds investira dans le réseau

le 07/07/2011 L'AGEFI Hebdo

Positif. Sous le vocable pudique de « programme de simplification », Lloyds Banking Group, détenu à 40,6 % par l’Etat britannique qui a volé à son secours début 2009, a annoncé 15.000 nouvelles suppressions de postes (sur 112.000 salariés), suivant les 27.000 déjà décidées depuis l’acquisition de HBOS en 2008, au pic de la crise. D’autres réductions de coûts et ventes d’actifs accompagnant le retrait de 15 pays parmi les 30 dans lesquels la banque est présente devraient finalement lui permettre d’économiser 1,5 milliard de livres (1,67 milliard d’euros) par an à compter de 2014. Ce qui permet à Lloyds de tenir un discours positif car il pourrait ainsi redynamiser son activité britannique en investissant 2 milliards de livres de plus dans son cœur de métier, la banque de détail.

A lire aussi