Renoncement

le 28/03/2013 L'AGEFI Hebdo

Pierre Moscovici,ministre de l’Economie

« J’ai acquis la conviction que couper les banques en deux ne permettait pas de répondre aux causes profondes de la crise, à l’occasion de mes consultations avec les représentants des banques, mais aussi des consommateurs et des organisations syndicales de cette industrie » (Sénat, 20 mars 2013)

Philippe Marini, président de la commission des Finances du Sénat

« Il ne s’agit pas d’imposer aux banques de se séparer de toutes leurs activités de marché, loin de là. Ce texte est donc très éloigné de certains accents de campagne électorale. A tout prendre, il est positif que l’on ait remis les pieds sur terre ! » (Sénat, 20 mars 2013)

Jean-Paul Chifflet, président de la Fédération bancaire française, directeur général de Crédit Agricole SA

« Ce texte, tel qu’il est formulé, fait des propositions équilibrées et adaptées aux contraintes réglementaires et économiques » (Assemblée nationale, 30 janvier 2013)

A lire aussi