Remembrement de la CDC de la tête aux pieds

le 12/04/2012 L'AGEFI Hebdo

Parlement. Augustin de Romanet aurait pu présenter sans rougir les résultats 2011 de la Caisse des dépôts (CDC). Mais son mandat de directeur général s’est achevé le 7 mars. Malgré de nombreux éléments négatifs, les dossiers pour lesquels il a dû jouer au pompier et une reprise sur le fonds pour risques bancaires généraux (FRBG) qui prive l’Etat de dividende, le résultat net de la CDC reste positif de 340 millions d’euros. Combien de temps Antoine Gosset-Grainville, numéro deux depuis 2010 devenu directeur général par intérim, restera-t-il encore à la CDC ? Tout dépendra des élections. Le sort de la Caisse lui-même est lié à la présidentielle. Le candidat socialiste François Hollande prône « le regroupement de la filiale entreprises de la CDC, d’Oséo, du FSI (Fonds stratégique d’investissement, NDLR), de l’Emprunt national, des structures régionales de capital-investissement, des dispositifs d’accompagnement des entreprises de La Banque Postale et de la Banque de France ». Toutefois, le Parlement devra avoir son mot à dire.

A lire aussi