Un régime obligatoire déficitaire en Allemagne

le 10/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Depuis 1995, et un accord conclu entre les partenaires sociaux, l’Allemagne dispose d’une assurance dépendance obligatoire. Adossée au régime d’assurance maladie, elle est financée par une cotisation de 1,95 % sur le salaire brut, répartie à parts égales entre employeur et salarié. Un système ambitieux mais chancelant. « Ce modèle affiche un déficit important car les besoins évoluent plus vite que les salaires, et le vieillissement de la population rend le système très fragile », note Christine Nonnenmacher, directrice des produits santé, prévoyance, emprunteur et dépendance chez Allianz France. D’autant que le pays devrait voir doubler le nombre des personnes dépendantes d’ici à 2060, portant les dépenses à 37 milliards d’euros selon une étude de l’institut de recherche de la fédération des compagnies d’assurance maladie. De quoi ouvrir un champ plus large aux assureurs.

A lire aussi