Un regard politique sur la reprise du Crédit immobilier de France

le 21/06/2012 L'AGEFI Hebdo

Présentable. Fitch Ratings a abaissé la note de viabilité du Crédit Immobilier de France (CIF) à « C » : le CIF « n’a pas de pression significative pour se refinancer à court terme, mais Fitch estime que (sa) défaillance, sans soutien extérieur, est aujourd’hui inévitable », explique l’agence. « La ‘dataroom’ est ouverte », confirme HSBC qui pilote l’opération. Sur une dizaine de groupes qui auraient étudié la reprise de ce spécialiste des prêts à l’habitat, quatre se détacheraient, selon Le Figaro : deux fonds d’investissement américains, GE Capital et La Banque Postale qui a reconnu examiner le dossier. Sur la base d’une forte décote par rapport aux 2,4 milliards d’euros de fonds propres, cette dernière pourrait y trouver un intérêt, tout en étant plus présentable au regard des politiques qu’un repreneur américain.

A lire aussi