RBS reprend un peu d’air

le 10/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Premier pas. Royal Bank of Scotland (RBS) retrouve peu à peu sa liberté. A l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels, son directeur général, Stephen Hester, a annoncé que l’établissement aurait achevé d’ici au 11 mai le remboursement des prêts octroyés par le gouvernement anglais durant la crise financière. RBS n’en a toutefois pas totalement fini avec l’Etat britannique. Depuis son sauvetage en 2008, Londres est en effet actionnaire à 82 % de l’établissement bancaire et n’a visiblement nullement l’envie de céder ses parts au regard du contexte actuel des marchés financiers. RBS peut toutefois s’enorgueillir d’avoir retrouvé la voie du redressement. A fin mars, le groupe a publié un bénéfice d’exploitation de 1,2 milliard de livres (1,46 milliard d’euros), contre une perte de 144 millions au trimestre précédent.

A lire aussi