Au rapport !

le 20/02/2014 L'AGEFI Hebdo

Ça commence bien. Deux banques italiennes ont fourni des données de « faible qualité », c'est-à-dire insuffisantes, sur leurs portefeuilles de prêts à la Banque d'Italie pour la phase 2 de l'examen des bilans bancaires (AQR). Trois autres sur les quinze établissements à passer au tamis de la Banque centrale européenne, remplissaient tout juste les standards de qualité demandés. L'information provient de la Banque d'Italie elle-même dans un document non public obtenu par Bloomberg. Les deux plus grandes banques de la Péninsule ont reçu la visite de 23 auditeurs quand les dix plus petites auront le plaisir d'en accueillir 12 chacune. A titre de comparaison, en Allemagne, la Landesbank bavaroise Balaba doit faire la place dans ses locaux à 40 inspecteurs. Si les ennuis à venir sont proportionnels au nombre d'auditeurs....

A lire aussi