Question de maux

le 06/06/2013 L'AGEFI Hebdo

Le secteur financier français est toujours montré en exemple par ses membres les plus proéminents pour sa stabilité, sa résistance à la crise et sa remarquable gestion des risques - en bref, on vante sans cesse la spécificité d’un modèle bien français. Dommage que ces mêmes dirigeants ne travaillent pas tout autant à la défense de la langue française. Ainsi BNP Paribas lance HelloBanque, Axa son application mobile Soon. Société Générale a sa carte So Music. Le Crédit Agricole n’est pas en reste lorsqu’il invite les jeunes à jouer à son jeu « Kompany, business is fun »… Quant aux gérants, ils ne se montrent pas plus exemplaires, eux qui ne peuvent lancer un nouveau produit sans y accoler un terme anglais… et si la défense de la Place de Paris passait aussi par la promotion de la langue française ?

A lire aussi