L’avis de... Stéphane Potier, partner chez Roland Berger, en charge des opérations et des systèmes d’informations pour les services financiers

« Des projets complexes et difficiles à gérer »

le 02/06/2011 L'AGEFI Hebdo

Quels sont les grands modèles de fusion-migration bancaire ?

Il en existe quatre : premier cas, on choisit le système de l’une des deux banques vers lequel devra migrer l’autre entité. Ou bien, on dessine un système d’information qui soit un hybride des systèmes existants en reprenant le meilleur de chacun à un niveau assez fin. Il est également possible d’opter pour un système autre complètement nouveau pour les deux banques. Enfin, on peut décider de créer seulement des passerelles entre les systèmes existants, ce qui crée des synergies a minima mais est très rapide à mettre en œuvre.

Quel est le plus efficace ?

L’expérience montre que l’approche « best of breed », fondée sur la sélection du meilleur système dans sa catégorie, est séduisante sur le plan conceptuel mais coûteuse, complexe et donc risquée. Pour autant, elle comporte des avantages objectifs : elle symbolise une fusion entre égaux, capitalise sur les forces de chacun et est plus acceptable par les populations informatiques. En pratique, néanmoins, le ratio synergies sur coûts est souvent peu attractif, alors que faire migrer l’un des deux systèmes vers l’autre peut être coûteux politiquement au départ mais produit des systèmes d’information au meilleur rapport qualité/prix. En pratique, les entreprises choisissent souvent de découper le système en quatre ou cinq grands blocs et optent pour l’un des deux systèmes.

Quelles sont les clés de la réussite ?

Ce sont des projets hautement complexes, ce qui les rend très difficiles à gérer. Quelques recettes ont fait leur preuve : confier le projet à un profil métier opérationnel de haut niveau, habitué à prendre des décisions « lourdes », lui donner un accès facile à la direction générale pour trancher rapidement les questions quand elles se présentent, créer des équipes mixtes métier / IT qui partagent un esprit collectif, s’efforcer de garder un objectif sobre et simple, et batailler ferme contre les risques de complexification.

A lire aussi