Le projet de plafonnement des bonus inquiète la City

le 14/03/2013 L'AGEFI Hebdo

Outre-Manche, le projet de plafonnement des bonus fait grincer les dents. A commencer par celles du Premier ministre David Cameron (photo) qui a indiqué que le projet menaçait les intérêts de la Grande-Bretagne et risquait de diminuer la compétitivité des banques basées outre-Manche. La question de la redomiciliation des sièges est revenue au centre des débats. Peter Sands, directeur général de Standard Chartered dont la majorité des salariés est située hors de l’Union européenne, s’est dit inquiet de « la capacité de sa banque à continuer à attirer et retenir des talents ». Pour autant, le directeur général a jugé prématuré d’en tirer des conclusions sur un éventuel déménagement de son siège en Asie. Chez HSBC, le directeur général Stuart Gulliver estimait qu’il était encore trop tôt pour émettre un commentaire. D’après certaines sources, le coût de déménagement du siège pourrait d’ailleurs même dépasser l’impact d’un remaniement de la structure de rémunérations du groupe. Les banques anglaises semblent pourtant bien décidées à ne pas rester les bras croisés : un article du Financial Times indiquait récemment que ces établissements s’apprêtaient à poursuivre l’Union européenne en justice après avoir eu l’assurance juridique que la réglementation pouvait être invalidée par les tribunaux.

A lire aussi