L’avis de... Jean-Yves Rossi, fondateur de Canton Consulting*

« Le paiement est un enjeu de chiffre d’affaires pour les commerçants »

le 29/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Quelles évolutions connaissent les paiements ?

Le paiement est au cœur du commerce mais c’est l’innovation qui en fera un enjeu crucial pour les commerçants et producteurs de biens et services. Les solutions de paiement sont de plus en plus hétérogènes, accroissant la complexité du prix, de sorte que le coût final pour les commerçants est impossible à reconstituer. Les tarifs des émetteurs de cartes ne contribuent d’ailleurs pas à la transparence des coûts. La grande distribution avait déjà créé ses propres banques pour avoir ses propres moyens de paiement. A la fois dans le rôle de l’acquéreur du paiement (côté magasin) et de banque émettrice (des porteurs de cartes), ces établissements peuvent écraser le coût des commissions.

D’autres commerçants sont-ils en position de réagir ainsi ?

Oui car la création d’une banque n’est plus un passage obligé ! Or les grands acteurs qui préparent de nouvelles solutions de paiement, comme Google, PayPal, Apple, Groupon… risquent de recréer des situations de monopole autour de bouquets de services (paiement, coupons, fidélité, exploitation des données clients) qu’ils pourront faire payer très cher aux commerçants. Le risque de captation de valeur ajoutée s’accroît donc fortement. Pour y échapper et ne pas dépendre de ces fournisseurs sans pouvoir négocier le prix, il faut anticiper et maîtriser l’évolution de ses solutions de paiement. L’émergence du Sepa (Single Euro Payments Area) va vraiment ouvrir le marché et diversifier les solutions utilisables. C’est d’abord aux commerçants de se réapproprier le paiement, d’offrir plusieurs solutions de paiement et, pourquoi pas, la leur.

L’ouverture du marché des paiements reste néanmoins très lente…

Tout dépend des pays concernés. En deux ans, 1.200 nouveaux prestataires de services de paiement se sont créés au Royaume-Uni quand, en France, moins d’une quinzaine d’établissements ont été agréés. L’avenir verra la création de solutions multiples adaptées à des besoins particuliers. Pour les commerçants, se réapproprier le paiement est un enjeu critique de chiffre d’affaires et de résultat, surtout en France où la réglementation interdit de répercuter le coût du paiement sur le consommateur. Notre équipe* accompagne entreprises et enseignes qui veulent ainsi créer de la valeur en optimisant leurs solutions de paiement ou en choisissant des démarches innovantes.

*cantonconsulting.eu

A lire aussi