On n’arrête pas le progrès

le 16/06/2011 L'AGEFI Hebdo

L’automatisation des services bancaires n’a pas de limites… surtout en Russie. Ainsi, Sberbank, la plus grande banque de détail du pays, teste actuellement dans son « agence du futur » à Moscou un distributeur automatique avec détecteur de mensonge intégré, rapporte le New York Times. Les prospects peuvent ainsi demander oralement une carte de crédit sans intervention d’un conseiller en clientèle. Le détecteur scanne le passeport, les empreintes digitales ainsi que le visage. Mais surtout, un logiciel d’analyse vocale détermine si la personne répond sans mentir à des questions telles que « Avez-vous un emploi ? » ou encore « Avez-vous d’autres emprunts en cours actuellement ? ». Le système, chargé de détecter la nervosité ou l’angoisse du client, est fondé sur des enregistrements de la police et est développé par une entreprise dont l’un des principaux clients est, sans surprise, le FSB, l’héritier du KGB. Apparemment, la banque n’y voit pas de violations de la vie privée… un concept il est vrai assez vague en Russie…

A lire aussi