Occuper une nouvelle niche de marché

le 03/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Jusque dans les années 90, Siemens était souvent caractérisé comme une banque avec une activité industrielle en annexe, une allusion à ses immenses réserves de liquidités dont les placements dépassaient les revenus tirés de son activité principale dans l’électronique. Cette époque est définitivement révolue et le groupe n’entend nullement faire machine arrière. Dotée de seulement 1,6 milliard d’euros de fonds propres, la nouvelle filiale bancaire n’ambitionne pas non plus de marcher sur les plates-bandes des grandes banques commerciales. Mais le groupe veut tirer profit de ses connaissances du monde des entreprises pour secourir en priorité des PME très spécialisées dont les banques traditionnelles ont du mal à évaluer les risques parce qu’elles n’en comprennent plus le modèle d’entreprise. Il s’agit donc d’occuper une niche dans le financement des entreprises trop souvent négligée par les banques commerciales.

A lire aussi