Occasion manquée

le 14/03/2013 L'AGEFI Hebdo

Le secteur bancaire a perdu l’occasion de se montrer visionnaire, du moins sur les salaires et bonus. Il aura fallu attendre une votation suisse sur la limitation des salaires des dirigeants pour appuyer une proposition européenne et camper la perspective de bonus bancaires effectivement plafonnés. Une meilleure autorégulation aurait évité aux banques cette réglementation supplémentaire alors que les contraintes déferlent, et calmé les voix qui s’élèvent pour réclamer une gouvernance plus rigoureuse. Que ce soit celles d’investisseurs en quête de placements éthiques ou celles d’industriels assimilant un peu vite banques et spéculation, comme vient de le faire Nick Hayek, le patron de Swatch Group.

A lire aussi