OBLIGATIONS CORPORATE - JPMorgan domine toujours devant Bank of America

le 31/01/2013 L'AGEFI Hebdo

Marché très porteur

-

JPMorgan et Bank of America ont encore dominé en 2012 l'activité de teneur de livre sur les émissions de dette corporate. Le marché a fortement augmenté l'an dernier, de 56 %, avec 1.683 milliards de dollars au niveau mondial, selon les statistiques de Dealogic. Les nouvelles émissions ont progressé dans tous les secteurs, mais pas de manière toujours homogène : les pétroliers remportent la palme au niveau mondial avec une hausse de 75 %, notamment sous l’influence des acteurs asiatiques. Les secteurs alimentaire, transports ou machines industrielles ont davantage tiré leur activité de l'Europe ou des Etats-Unis.

-Sur un marché nord-américain en hausse de 52 % avec 572 milliards de dollars et 1.143 émissions, JPMorgan reste également leader devant Bank of America, ayant participé à toutes les émissions majeures : AbbVie (11,4 milliards), United Technologies (7,7), General Electric (5,4), Kraft Foods (4,7), etc. Et ces deux maisons ont participé à près de la moitié des émissions globalement, dominant ainsi également le marché spécifique du haut rendement (high yield bonds, HYB), qui a augmenté de 59 % à 188 milliards de dollars.

RBS en Europe

-Sur le Vieux Continent, le marché est encore mieux reparti, notamment depuis septembre, progressant de 70 % avec 459 milliards de dollars en 1.308 émissions. Présente sur trois des quatre plus grosses émissions (Anheuser-Busch InBev, SABMiller, GlaxoSmithKline, Xstrata), la britannique RBS regagne trois rangs cette année pour passer juste devant Barclays, BNP Paribas et Deutsche Bank. Les autres françaises, SG CIB et Crédit Agricole CIB, leaders en France, sont également bien placées en Europe. Goldman Sachs et JPMorgan dominent, quant à elles, le marché HYB.

-Le marché asiatique (+56 % avec 517 milliards de dollars d’émissions investment grade) voit les plus grands changements : cette année, China Development Bank passe en tête, devant HSBC, Bank of China et Morgan Stanley.

A lire aussi