L'avis de... Nuria Alvarez, analyste financière de Renta 4

« Les objectifs de la division britannique seront atteints »

le 13/10/2011 L'AGEFI Hebdo

Quel jugement portez-vous sur les performances de la division britannique de Santander ?

Si l’on considère la situation économique de la région et les nombreuses incertitudes qui y règnent en termes de cadre réglementaire, les performances de la division britannique sont positives. Sur le long terme, je pense que les objectifs financiers présentés lors la journée aux investisseurs seront atteints. En revanche, je suis beaucoup plus sceptique quant aux indications chiffrées données sur le court terme : les performances ne devraient pas être aussi bonnes.

Comment définiriez-vous les principales forces de la division britannique de Santander ?

L’un des atouts principaux de la division britannique concerne son faible ratio de prêts en défaut de paiement, que la banque va continuer à maintenir, permettant ainsi de réduire la pression sur le bilan de l’entreprise. Cet indicateur va aussi permettre à la direction de Santander de se concentrer davantage sur les marges.

Que pensez-vous de la nouvelle orientation du groupe qui consiste à rééquilibrer ses activités au bénéfice des petites et moyennes entreprises ?

C’est une bonne stratégie dans la mesure où le segment des PME permet de générer de plus hauts retours et de construire une gamme de produits beaucoup plus large, induisant ainsi un programme de réappréciation plus dynamique. Une normalisation des coûts sera aussi tout à fait bénéfique pour le bilan de la banque. Néanmoins, sur le court terme, les principales incertitudes sont liées à la forme du cadre réglementaire définitif au Royaume-Uni et le risque de provisions supplémentaires dans le dossier des PPI (protection payments insurance).

A lire aussi