Rencontre avec… Benoît Duval, directeur général Groupama Epargne Salariale

« Notre potentiel de développement reste important »

le 16/01/2014 L'AGEFI Hebdo

Pourquoi adhérez-vous au GIE Gestion Epargne Salariale pour votre tenue de compte ?

Cette activité est structurellement déficitaire. Groupama ES gère près de 155.000 comptes actifs. Nous cherchions une solution pour atteindre une taille critique et être en mesure de toujours mieux concurrencer les autres acteurs du marché. Nous voulions les coûts les plus bas possibles, une qualité de service élevée, un système de gestion informatique performant et évolutif et, enfin, un traitement social parfait puisque nos propres équipes de gestion, soit 30 personnes, rejoignent ce GIE. Enfin, nous étions très attentifs sur la gouvernance. Nous recherchions un partenaire auprès duquel nous aurions la même influence que les autres membres du GIE. C'est le cas puisque nous allons co-piloter le GIE, avec InterExpansion-Fongépar. Cette adhésion au GIE Gestion Epargne Salariale va aussi nous permettre d’apporter de nouveaux services et prestations à nos clients.

Quelle est votre stratégie de développement sur le marché ?

Depuis plus de dix ans, nous sommes positionnés sur le segment des PME, TPE et professionnels. Notre stratégie consiste à accompagner les réseaux commerciaux de Groupama et GAN et à équiper les clients assurés du groupe. Nos encours s’élèvent à un milliard d’euros, soit 1 % du marché, mais nous gagnons de 1.500 à 1.600 nouveaux contrats chaque année sur un marché qui enregistre entre 10.000 et 15.000 nouvelles entreprises équipées par an, soit plus de 10 % du marché. Le potentiel reste important. Notre vocation est de continuer à nous développer auprès de nos clients. Outre l’épargne salariale, le groupe développe aussi pour eux, en son sein, l’ensemble des solutions d’épargne et de retraite.

A lire aussi