Montée du coût du risque dans les banques françaises

le 09/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Chômage. Tandis que les regards se portent sur leurs plans de réduction de bilan dans la banque de financement et d’investissement, les banques françaises doivent prendre en compte une montée du coût du risque. Celle-ci apparaîtra dans les comptes du quatrième trimestre, que BNP Paribas et Société Générale dévoileront les 15 et 16 février. Au trimestre précédent, ces deux groupes « affichaient des coûts du risque respectifs de 50 points de base (pb) et 67 pb, hors provisionnement de la dette souveraine », rappelle Pierre Chedeville, de CM-CIC Securities. Ils devraient remonter « encore légèrement » au quatrième trimestre, ajoute-t-il, « notamment dans le crédit à la consommation ». Ralentissement économique et hausse du chômage devraient encore aggraver ces coûts en 2012.

A lire aussi