Un modèle mutualiste pour la BPI

le 30/08/2012 L'AGEFI Hebdo

Cofinancement. Le projet de loi créant la Banque publique d'investissement (BPI) devrait être présenté en Conseil des ministres « dans les semaines qui viennent ». Constituée, « dans une première étape », d’Oséo, de CDC Entreprises et du Fonds stratégique d’investissement, puis de fonctions de soutien à l’export telles qu’en proposent UbiFrance et Coface, c’est sa holding qui déterminera la stratégie générale, pilotera le réseau régional et assurera la gestion des risques. Comme chaque intervenant, l’Association des régions de France (ARF) pousse donc ses pions : les régions entreraient au capital de banques régionales, elles-mêmes actionnaires de la BPI. Ce sujet, comme les moyens à venir de la BPI, restent à définir. On sait en revanche que la nouvelle banque pourra intervenir seule pour financer l’innovation dans les PME, mais pas pour prendre des participations minoritaires dans les secteurs stratégiques ou offrir des prêts et des garanties : comme Oséo, elle interviendra en cofinancement.

A lire aussi