Mediobanca en pleine ébullition

le 26/09/2013 L'AGEFI Hebdo

Pacte. Mediobanca a enregistré 180 millions d'euros de pertes pour son exercice annuel clos au 30 juin, en grande partie liées aux dépréciations relatives à sa participation dans Telecom Italia. Alors que l’établissement milanais ne versera pas de dividende, respectant ainsi le vœu de la Banque d’Italie, il a aussi invité Generali à sortir de son pacte d'actionnaires. « Ce serait plus cohérent et cela mettrait fin à une participation croisée qui n'a plus de sens », a expliqué le patron de Mediobanca, Alberto Nagel. En clair, la banque d'affaires, dont UniCredit détient aussi 8,6 %, verrait d'un bon œil que l’assureur national se retire d’ici à fin septembre afin d’élargir son flottant à 30 %. De son côté, elle a déjà annoncé son intention de réduire de 14 % à 10 % sa participation dans Generali, dont elle est l’actionnaire principal. Elle souhaite en outre sortir du pacte de Telecom Italia.

A lire aussi