Mariage de raison entre Alpha Bank et EFG Eurobank

le 01/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Fusion. Le secteur bancaire grec entame sa mue. Lundi 29 août, Alpha Bank et EFG Eurobank ont entériné leur union, créant ainsi le premier groupe bancaire du pays avec 150 milliards d’euros d’actifs, plus de 2.200 agences et 80 milliards de dépôts. Les deux établissements peuvent compter sur le soutien du fonds souverain Qatar Investment Authority (QIA). Détenteur de 4,5 % du capital d’Alpha Bank, QIA devrait injecter 500 millions d’euros dans la nouvelle entité à l’issue de la fusion, s’accaparant ainsi 16 % de son capital. L’opération était inéluctable pour EFG Eurobank, recalé aux derniers tests de résistance en raison d’une exposition de 8,7 milliards d’euros aux titres souverains. Cette union intervient après la décision des quatre plus grandes banques du pays de participer à la recapitalisation de Proton Bank en prenant jusqu’à 50 milliards d’euros d’obligations convertibles.

A lire aussi