Le Lloyd’s s’inquiète de l’impact de Solvabilité II

le 07/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Le marché tricentenaire de l’assurance londonienne n’a pas eu un exercice aussi favorable que les années précédentes. Le Lloyd’s s’en sort néanmoins avec des bénéfices imposables de 2,19 milliards de livres, à comparer aux 3,87 milliards de 2009, conséquence à la fois de l’impact des catastrophes naturelles en 2010 et d’un recul de ses revenus d’investissements à hauteur de 29 % à 1,26 milliard de livres. « Ce montant n’est pas négligeable, a commenté Richard Ward, directeur général du Lloyd’s of London. Il est à mettre en relation avec une politique d’investissement conservatrice, qui recouvre un tiers d’obligations d’entreprises, un autre tiers d’obligations gouvernementales et le reste en cash. » Rassurant sur sa position en capital susceptible de supporter des chocs supplémentaires, il est en revanche plus retenu sur l’impact de la directive européenne Solvabilité II : « Si le principe est louable, je ne suis pas aussi enthousiaste face au fardeau que cela représente en matière d’implémentation », a-t-il expliqué récemment.

A lire aussi