Le Livret A pour financer les services publics locaux

le 19/01/2012 L'AGEFI Hebdo

Alors que le gouvernement a décidé, afin d’éviter une volatilité excessive (

voir le graphique), de maintenir le taux du Livret A à 2,25 %, l’usage de ses fonds fait de nouveau débat. S’il paraît difficile de changer les règles pour les banques qui distribuent l’épargne réglementée depuis trois ans, la donne est différente pour La Banque Postale (LBP). LBP « a collecté 1,8 milliard d’euros sur le Livret A, à comparer à une collecte globale supérieure à 20 milliards d’euros (en 2011), a indiqué Philippe Wahl, son président du directoire, aux députés de la Commission des affaires économiques (30 novembre). Notre encours est aujourd’hui de 55 milliards d’euros, sur un encours global de 206 milliards d’euros ». Principal vecteurd’accessibilité bancaire et véhicule de financement du logement social, le Livret A pourrait aussi servir à financer des sociétés d’économie mixte, hôpitaux publics et offices de HLM, leur a dévoilé Philippe Wahl : « Nous songeons à[cette] solution, pour laquelle nous négocions aujourd’hui avec l’Etat. »

A lire aussi