Les leçons de l'histoire

le 12/01/2012 L'AGEFI Hebdo

Baudouin Prot, président de BNP Paribas

« On ne peut plus servir la clientèle des entreprises sans combiner une offre de financement et une offre de marchés, comme les émissions d’actions et d’obligations. De plus, alors que les Etats-Unis ont constitué des banques plus puissantes qu’avant la crise tant en banque de détail que dans les activités de marchés, il serait paradoxal que l’Europe prenne une initiative d’un autre ordre »  (La Tribune, 1erdécembre 2011

Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France

« A titre personnel, je me suis interrogé et j’ai conclu résolument que la séparation (des activités bancaires) était une fausse-bonne idée. L’idée qu’on sépare et qu’on règle les problèmes est démentie par l’histoire récente » (BFM, 24 octobre 2011)

Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international

« Compte tenu des travaux du Fonds, qui ont mis en avant le rôle des banques comme catalyseur et accélérateur de la crise, et à la lumière de ce qu’on a vécu depuis trois ans, je pense que ce projet est légitime » (Challenges, 3 novembre 2011)

A lire aussi