LBP couvrira 20 % des besoins des collectivités

le 15/11/2012 L'AGEFI Hebdo

Conditions. Un nouveau schéma de refinancement a été dévoilé le 8 novembre, mais c’est bien à La Banque Postale (LBP), qui remplace ainsi Dexia, qu’il reviendra de pourvoir à un cinquième des prêts à moyen-long terme du secteur public local à partir de 2014. Pour satisfaire la Commission européenne, le ministre des Finances Pierre Moscovici a dû accepter de couper tout lien capitalistique entre ce qui reste de Dexia et la « nouvelle entité de crédit » (NEC). Celle-ci reprendra les actifs sensibles du véhicule de financement Dexia Municipal Agency (DMA) et jouera auprès de la filiale commune de LBP et de la Caisse des dépôts (à 65 %-35 %) un rôle comparable à celui que jouait auparavant DMA auprès de Dexia Crédit Local (DCL). La clé de cette promesse d'accord réside dans l'abandon de toute garantie publique au nouvel ensemble. Paris espère cependant obtenir pour la NEC « un flux à hauteur d’un milliard d'euros » pour « désensibiliser » les crédits toxiques qu'elle aura à gérer dans le cadre de l'héritage de DMA/DCL, en clair revoir les conditions faites aux collectivités locales.

A lire aussi