L’avis de… Thomas Fossard, analyste chez HSBC

« L’objectif de 15 % de RoE ajusté en 2015 paraît ambitieux »

le 09/06/2011 L'AGEFI Hebdo

Quel regard portez-vous sur le nouveau plan stratégique d’Axa ?

L’enjeu pour Axa était important et son management était contraint de réussir son examen de passage. Finalement, l’exercice est réussi, avec un plan d’action solide et précis, même si l’objectif de 15 % de RoE (retour sur fonds propres, NDLR) ajusté en 2015 paraît ambitieux. Cependant, en annonçant une croissance de 10 % par an de son résultat opérationnel, le groupe fixe un cap. En outre, ce plan insiste davantage sur des paramètres opérationnels et techniques et mise moins sur l’évolution des marchés financiers. De ce point de vue, le groupe s’est beaucoup désensibilisé.

Comment analysez-vous l’orientation donnée sur les marchés émergents ?

La partie semble plus facile depuis la finalisation du rachat des activités asiatiques d’Axa APH car, sur le plan de la croissance externe en Asie, il existe probablement peu d’opérations transformantes réalisables actuellement. L’attention du groupe portera sur le développement organique de ses activités vie et non vie ainsi que la négociation de nouveaux partenariats de distribution. En revanche, sur l’Amérique latine, le groupe a un discours plus agressif et il peut s’en doute trouver des opportunités, notamment autour des cessions envisagées par ING.

Leur politique de réduction des coûts paraît-elle ambitieuse ?

Cette démarche, rendue nécessaire par la durée de la crise plus longue qu’initialement anticipé, a visiblement été lancée au début de l’année dans les différentes filiales. Aujourd’hui, l’opérationnel est peut-être déjà en avance sur la communication des objectifs au marché la semaine dernière. Le groupe vise 1,5 milliard d’euros d’économies, un objectif important mais pas irréalisable d’autant que des marges de manœuvre subsistent, notamment pour les activités dommages si la croissance anticipée de l’activité était inférieure aux attentes. La crédibilité du plan et des objectifs ne dépend pas uniquement des réductions de coûts mais en est un socle important.

A lire aussi