L’international plombe les comptes de Boursorama

le 13/02/2014 L'AGEFI Hebdo

Boursorama a accusé une perte de 36 millions d’euros en 2013, du fait de dépréciations exceptionnelles de 65,7 millions d’euros enregistrées en Grande-Bretagne et en Allemagne, où il est présent essentiellement dans le courtage. « Notre problème vient surtout de la Grande-Bretagne. L’évolution de la réglementation nous impose désormais de placer les dépôts de nos clients au jour le jour, ce qui pèse sur les marges de notre filiale Selftrade », a indiqué Marie Cheval, PDG. Et la situation ne va pas s’améliorer en 2014. « Nous devons remettre Selftrade au niveau de cette réglementation, ce qui va prendre de neuf à douze mois », a prévenu Marie Cheval, qui n'exclut pas, ensuite, un retrait de la Grande-Bretagne.

A lire aussi