L’avis de… Arthur Engamba, responsable de l’offre « core banking » chez Steria

« L’implication des métiers est très importante »

le 21/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Quels sont les éléments déterminants dans le lancement d’une banque en ligne ?

Il est indispensable de savoir précisément ce que l’on attend d’un portail bancaire : à qui s’adresse-t-il, quel niveau d’autonomie souhaite-t-on offrir au client, quelle amélioration du ratio d’exploitation est-elle visée, quelle utilisation marketing du comportement est-elle attendue... ? Ces éléments conditionnent ses fonctionnalités et son modèle économique. Ensuite, le choix entre un progiciel bancaire intégré ou un développement maison s’opère en fonction des délais alloués au projet et de l’existant. Dans le cas d’une création, il est plus pertinent d’opter pour un progiciel. Chaque banque a sa propre culture, mais les habitudes évoluent du fait du mouvement de concentration du paysage bancaire en fonction des projets, et les progiciels offrent des fonctionnalités intéressantes, comme la connexion aux réseaux sociaux.

Quels sont les écueils à éviter ?

Ce serait de ne pas répondre aux besoins et d’offrir un niveau de qualité insatisfaisant. Pour les éviter, il faut des équipes projet pluridisciplinaires intégrant tous les métiers (marketing, back-office…) afin de bien identifier les exigences prioritaires. Il faut également définir un niveau de service attendu et les délais de réaction de l’opérateur responsable des fonctionnalités concernées, et prévoir une infrastructure suffisante, voire surdimensionnée, pour gérer la montée en charge. Enfin, la phase de tests est cruciale : elle représente souvent 20 % de la charge globale du projet car c’est à ce moment que doivent être détectées et résolues les anomalies, sur le plan technique et fonctionnel. Là encore, l’implication des métiers est très importante.

A lire aussi