L’avenir du CIF sera arrêté cet été

le 02/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Sauvetage. Le Crédit Immobilier de France (CIF) sera bientôt fixé sur son sort. L’établissement de crédit finalise son plan de résolution qu’il soumettra à la Commission européenne avant l’été. L’objectif est d’obtenir le feu vert de Bruxelles d’ici au 22 août afin de rendre définitive la garantie de l’Etat pour se refinancer. Les grandes lignes du plan sont connues. Les activités incapables de se financer sans garanties seront gérées en extinction tandis que les activités viables seront cédées. Sont concernées les filiales Banque Patrimoine et Immobilier, le courtier Assurances et Conseil, la Sofiap détenue avec la SNCF et les sociétés financières régionales. « Nous espérons enregistrer des offres de reprise sur plusieurs filiales d’ici au milieu de l’été », a indiqué François Morlat, son directeur général. L’an dernier, le CIF a dégagé 34 millions d’euros de bénéfices, une chute de 56 % sur un an.

A lire aussi