L’Afrique comme relais de croissance… pour Barclays

le 13/12/2012 L'AGEFI Hebdo

Anniversaires. « 

Souvent n°1 ou 2 », avec « des parts de marché supérieures à 20 % dans les filiales les plus anciennes », Société Générale, qui dispose de réseaux dans douze pays d’Afrique subsaharienne, va fêter les 50 ans de SGBS (Sénégal), SGBCI (Côte d’Ivoire) et SGBC (Cameroun), ainsi que les 15 ans de Société Générale Burkina Faso et les 10 ans de Société Générale Bénin. De fait, c’est le groupe français le mieux placé dans la région où il s’adapte aux besoins des populations et cadres locaux. Mais son poids est sans comparaison avec celui de Barclays. Le groupe britannique va monter à 62,3 % du capital d’Absa. La transaction, qui doit être finalisée au premier semestre 2013, consiste à apporter la holding de Barclays - qui regroupe déjà ses activités au Botswana, au Ghana, au Kenya, à Maurice, en Ouganda, aux Seychelles, en Tanzanie, en Zambie, ainsi que son bureau de Johannesburg - à Absa Group, n° 3 de son marché. Cela permet au britannique de prendre 6,8 % supplémentaires au capital de sa filiale sud-africaine. L’objectif est d’accélérer la croissance de ce nouvel ensemble baptisé « Barclays Africa Group », sur la base de 14,4 millions de clients et 1.300 agences.

A lire aussi