L'accusation de fraude fiscale

le 13/10/2011 L'AGEFI Hebdo

Emilio Botin, 77 ans, est le dixième homme le plus riche d’Espagne. Selon la revue Forbes, il possède une fortune estimée à 1,5 milliard d’euros. En juin 2011, l’Audience Nationale, la plus haute instance judiciaire espagnole, ouvre une enquête sur lui et plusieurs membres de sa famille pour fraude fiscale. Son nom est apparu sur la liste de ressortissants espagnols ayant des comptes non déclarés en Suisse suite à des révélations d’un employé de la banque HSBC aux autorités ibériques. Selon le quotidien El Mundo, Emilio Botin avait pourtant régularisé sa situation en payant 200.000 euros au fisc. Manuel Romera prend sa défense : « N’est-il pas merveilleux qu’il régularise sa situation, dans l’hypothèse qu’il ait vraiment à régulariser quelque chose. » Pablo Garcia doute fort que la famille Botin « puisse se permettre le luxe de se mettre dans un imbroglio judiciaire ». Il estime qu’il faudra tout d’abord démontrer sa culpabilité. Selon le New York Times, le propriétaire de Santander attend que le gouvernement close le dossier.

A lire aussi