La jeunesse enchaînée

le 05/04/2012 L'AGEFI Hebdo

Comme si le poids du déficit public ne suffisait pas à plomber l’avenir de nos enfants, un candidat à l’élection présidentielle veut charger la barque ! Il vient d’annoncer son intention de créer une « banque de la jeunesse » qui permettrait, via un système de caution, aux futurs adultes de financer leurs projets. Même aux Etats-Unis, adeptes s’il en fut de l’emprunt, une prise de conscience se fait pourtant jour à cet égard, alors que trois jeunes sur dix, ployant sous les remboursements de leurs études, retournent désormais vivre chez leurs parents. Certes, les gouvernants n’aiment pas voir la jeunesse dans la rue, mais faut-il pour autant diriger nos forces vives, nos esprits les plus capables d’inventions, d’idéal et d’enthousiasme vers des livres de comptes et des plans de refinancement… ?

A lire aussi