HSBC avertit de sa moindre rentabilité à venir

le 03/03/2011 L'AGEFI Hebdo

La plus grosse banque britannique a été rentable en 2010 dans l’ensemble de ses divisions, y compris sur le continent nord-américain, pour la première fois depuis 2006. Ses bénéfices imposables se sont élevés à 19 milliards de dollars (13,8 milliards d’euros), soit en dessous de certaines prévisions d’analystes, faisant ainsi reculer l’action le jour de la présentation des résultats. Stuart Gulliver, directeur général de HSBC, a également averti que la rentabilité du groupe serait affectée par les nouvelles règles en matière de capital. Pour cette raison, le dirigeant a revu à la baisse ses objectifs de rendement sur fonds propres à 12 % ou 15 % contre une estimation initiale de 15 % à 19 %. Le groupe s’est abstenu pour autant de faire état de toute information sur la stratégie à venir pour la banque, soulignant qu’une présentation aux investisseurs en mai prochain se concentrerait sur les futurs objectifs de HSBC.

A lire aussi