HRE se prépare à une privatisation

le 14/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Seule banque allemande à avoir échoué aux tests de résistance de l’été dernier, Hypo Real Estate (HRE) s’affiche désormais plus sereine. Depuis le transfert de 178 milliards d’euros de ses actifs toxiques dans une structure de défaisance, la banque a redémarré ses activités sous l’appellation Deutsche Pfandbriefbank. Cette année, elle s’attend même à sortir du rouge, une condition indispensable pour envisager une reprivatisation. La période et le prix auxquels Berlin sera disposé à céder cet établissement restent à définir, mais l’idée initiale d’une fermeture complète est désormais abandonnée. « Les récents progrès enregistrés par HRE dans son cœur de métier nous encouragent à poursuivre son activité et permettent d’envisager à terme une privatisation », explique-t-on au ministère des Finances.

A lire aussi