Groupama sur une voie de garage en Italie

le 10/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Impasse. Sérieux revers pour Groupama en Italie. Le gendarme de la Bourse de Milan, la Consob, impose à l’assureur français de lancer une offre publique d’achat (OPA) pour entrer au capital de Premafin et de sa filiale Fondiaria-Sai (FonSai). Initialement, Groupama avait prévu d’investir 145,7 millions d’euros pour prendre 17,1 % de Premafin. En outre, il comptait aussi entrer au capital de FonSai à hauteur de 17 % à 20 % via son augmentation de capital. Or, l’absence d’OPA était une condition sine qua non à la réalisation de ces opérations, sous peine d’y renoncer. Pour l’heure, l’assureur va analyser « les options ouvertes pour le groupe ». Celles-ci semblent plutôt réduites, une OPA nécessitant des moyens financiers que Groupama ne semble pas posséder alors que ses fonds propres ont reculé d’environ 7 % en 2010 et sa marge de solvabilité de 50 points à 130 %.

A lire aussi