Groupama sort du bois en Italie

le 20/01/2011 L'AGEFI Hebdo

Intérêts. Muet depuis de longues semaines, l’assureur mutualiste a enfin dévoilé ses intentions sur le dossier Fondiaria-SAI. Fin octobre 2010, Groupama s’était déjà engagé à prendre 17,1 % du capital de Premafin, holding qui détient plus de 41 % de Fondiaria, mais sans afficher publiquement ses vues sur l’assureur transalpin. Sous la pression de la Consob, l’autorité boursière italienne, Groupama a donc dû clarifier ses positions. La compagnie française, qui a déposé auprès du régulateur italien un dossier pour être exempté de lancer une OPA sur Premafin, a indiqué viser une « une prise de participation éventuelle dans Fondiaria-SAI d’un maximum de 17 % à 20 % ». Une déclaration qui intervient à quelques jours de l’assemblée générale de Fondiaria-SAI, prévue le 25 janvier, qui doit approuver son augmentation de capital de 460 millions d’euros.

A lire aussi